HERNIE DISCALE

HERNIE DISCALE


La recrue de L'hernie discale et le covid 19 un lien ou pas ?


Oui depuis peu nous constatons que le nombre d'hernie discale a fortement augmenté, Homme, Femme sans distinction, dans son habitude plutôt les hommes de 40 à 60 et les femmes souvent pendant leur grossesse. Aujourd'hui l'éventail c'est agrandi de 30 à 70 ans.

Comment analyser...

L'épidémie de COVID-19 est considérée comme la plus grande crise mondiale depuis la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit d'une grave crise de santé publique qui entraîne une augmentation des niveaux de stress et d'anxiété. En outre, la limitation de l'accès aux activités quotidiennes normales, la perte d'un emploi, l'interruption de l'école et de la formation et l'isolement social peuvent entraîner des problèmes de santé mentale et affaiblir la santé physique. L'isolement et le replis de soi, sont des facteurs dominant et amplifient les douleurs articulaires et musculaires.

L'analyse est que l'on n'as pas de classe sociale ni d'âge. Elle touche toutes les personnes. Cette pression telle, que l'on se retrouve avec une moyenne de une Hernie discale par jour.

Nous notons que les personnes souffrant de cette pathologie sont fréquemment des personnes qui était en position de pression social, pression sur soi même, se dépassant ne donnant des limites que leurs corps pouvait recevoir et accepter.

Deux singularités la première étant des personnes très sportive, très active ont été contraint de ne plus avoir leur liberté de bouger et qui malgré eux on subi cette arrêt brutale, de la un replis sur soi leur a été fatale, l'hernie discale a apparu.

La deuxième étant les personnes qui on a l'inverse non jamais ou pratiquement pas fait de sport et qui du jour au lendemain fait un bouleversement de leur quotidien, je vais me mettre au yoga je vais faire du sport avec comme seul prof un ordinateur, et je me m'inflige des exercices qui au passage, je ne savait même pas que ça existe, ma maison devient un champ de bataille et patraque l'hernie me voila ...

L'Hernie est une compression des vertèbres donc je me met une pression en me prenant pour quelqu'un d'autre parce que je veux aller trop vite. Cette pression peut venir de moi , des autres ou d'ailleurs.

Je prends les fardeaux de tous et chacun sur mon dos.

Je me sens seul, je manque d'amour, je suis pas compris, je ne parle pas aux autres et surtout a moi même. Ce qui donne un sentiment d'être prisonnier et indécis. Les deux maitres mots actuellement prisonnier et indécision , un état qui donne un sens dans le contexte d'aujourd'hui ou nous somme pas maitre de nos choix.

Cette pression se fixe et se fige sur notre axe la colonne vertébrale, nos émotions sont coincées se rigidifie, alors je me révolte , je me mets en colère et mon corps cède sous la pression.


Comment et quel solution...

La première est d'accepter ce que je suis et ce qui est, être dans la contrainte de soi, ne donne aucun répit a notre équilibre de nos émotions.

Apprendre a se faire confiance, je remets à chacun sa responsabilités ainsi je suis libre de vivre ma vie selon mes propres valeurs. Je prends conscience qu'a chaque fois que j'ai cherché une réponse ou un soutien, la confirmation de ce que je ressentais se vérifiai, être à son écoute.

Notre petite voix..


LES HERNIES


De la détresse implose à l'intérieur et demande à être libérée.


Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l'on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.

Auto-punition parce qu'on s'en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu'on voudrait.

Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d'atteindre son but d'une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.


Mais en plus, le lieu où siège l'hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire :

Hernie inguinale (dans l'aine) : 

Difficulté à exprimer sa créativité, secret que l'on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu'on est obligé de côtoyer. On aimerait sortir, s'extirper de cette situation.

Hernie ombilicale :

Nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

Hernie discale : 

Conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu'on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien. Besoin d'être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l'aide.

Hernie hiatale : 

Se sentir bloqué dans l'expression de ses sentiments, de son ressenti. Refouler ses émotions. Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie mais la contrôler.


Qu'est-ce qu'une hernie discale?

La colonne vertébrale se compose de plusieurs vertèbres empilées les unes sur les autres. Entre ces os, se trouvent des disques qui agissent comme des «coussins amortisseurs». Les disques sont composés de deux éléments: un noyau central gélatineux entouré d'un anneau fibreux qui attache les deux vertèbres l'une à l'autre.

Dès l'adolescence, les disques intervertébraux commencent à vieillir (dégénérescence discale) et deviennent naturellement moins souples et plus cassants. Dans le cas d'une hernie discale, si l'anneau se fissure, la substance du noyau fait saillie à l'extérieur de la colonne vertébrale. Ce débordement du disque intervertébral peut alors provoquer la compression d'une racine nerveuse ou de la moelle épinière.

Des hernies discales sont possibles à tous les niveaux de la colonne vertébrale, mais elles sont beaucoup plus fréquentes au niveau lombaire et cervical que dans la partie moyenne (dorsale) de la colonne vertébrale.

Quelles sont les possibilités de traitements?


Il existe plusieurs approches possibles pour traiter une hernie discale. Un traitement non chirurgical est souvent la meilleure option à essayer initialement. Ce traitement comprend un travail avec un physiothérapeute, un ostéopathe, un thérapeute spécialisé qui élaborera pour vous un programme d'exercice personnalisé impliquant certains mouvements spécifiques, des massages ou du renforcement musculaire précis et/ou globale. 

Le traitement consiste également à diminuer les douleurs et les symptômes qui résultent de l'hernie qui comprime le nerf.


En parallèle, les autres traitements sont:

Traitements médicamenteux avec la prise d'antidouleurs et d'anti-inflammatoire ou Infiltrations.

Traitements chirurgicaux: visent à enlever le fragment de disque déplacé. Il ne s'agit donc pas de réparer le disque lésé, mais de décomprimer le nerf qui souffre au contact du disque et de supprimer l'inflammation.Les mesures diagnostiques.




E.M.T

Réf : CHUV Unité de chirurgie spinale CH-1011 Lausanne

Le grand dictionnaire et des maladies J.Martel

Physiothérapeute Erëmira Jacquérioz-Kukalaj - Physiothérapeute BASc - HES-SO

Institut et Haute Ecole de la Santé La Source Lausanne