QU'EST CE QUE LE PH

PH (potentiel hydrogène)

Le pH (potentiel hydrogène) est une mesure du niveau d'acidité ou d'alcalinité d'une solution, évalué sur une échelle (échelle de pH) de 0 à 14 unités. La valeur médiane de l'échelle de pH, fixée à 7,0, représente une solution neutre, c'est-à-dire qui n'est ni acide ni alcaline (p. ex. l'eau). Les chiffres inférieurs à 7,0 indiquent une solution acide, alors que ceux supérieurs à 7,0 indiquent une solution alcaline.

L'échelle de pH est logarithmique, ce qui signifie que le fait de bouger une unité dans l'un ou l'autre sens sur celle-ci entraîne un niveau d'alcalinité ou d'acidité.

En quoi le pH a-t-il un lien avec notre peau?

Le pH est la mesure du degré d'acidité, il se mesure sur une échelle allant de 0 à 14.

De 0 à 7 c'est la zone acide, 7 étant le pH neutre correspondant à l'eau pure. De 7 à 14, ce sont les pH basiques ou alcalins. Le pH du manteau acide de la peau se situe entre 4,5 et 5,9.

Le pH de la plupart de la peau du corps se situe autour de 5,5 mais il peut varier légèrement d'une zone à une autre en fonction du sexe, celui des hommes étant légèrement plus acide que celui des femmes. Les symptômes liés à la peau sèche incluent une peau enflammée et sujette aux imperfections. Une peau grasse s'avère non seulement trop graisseuse, mais est également trop acide, c'est-à-dire que son pH est faible. Une peau grasse est caractérisée, entre autres, par une irritation et des rougeurs. Enfin, une peau présentant des problèmes et une irritation chroniques (zones sèches) est caractérisée par des niveaux d'acidité très bas et un pH très faible. Elle se retrouve fréquemment chez les personnes présentant des problèmes cutanés chroniques, comme l'eczéma et la rosacée.

La plupart des problèmes cutanés surviennent en présence d'un déséquilibre du pH. Ce déséquilibre peut directement résulter d'une mauvaise alimentation, d'un stress ressenti, d'un mode de vie inapproprié, du fait de fumer, d'une consommation excessive d'alcool, d'un manque d'exercice, d'une trop grande exposition au soleil, de soins cutanés inadéquats ou du fait de ne pas boire suffisamment d'eau. Les aliments que nous mangeons jouent un rôle important dans l'équilibre du pH de notre peau. Le fait de consommer des aliments tels que des pommes, des agrumes, des mûres et des tomates peut contribuer naturellement à l'équilibre de ce pH.

La plupart des savons sont aussi plus alcalins (pH élevé), ce qui affecte l'équilibre naturel de votre peau. Le fait de rechercher des produits de soins de la peau qui contiennent ou mentionnent contenir desrégulateurs de pH constitue la meilleure façon de contrôler l'équilibre naturel du pH de votre peau. Si vous remarquez des éruptions sur votre peau, ou que celle-ci est inhabituellement sèche ou présente d'autres problèmes, essayez d'ajuster le type d'aliments ou la quantité d'eau que vous consommez.

Vérifiez également toujours les ingrédients entrant dans la composition de votre maquillage. Plusieurs produits cosmétiques sont à base d'huile et utilisent des filtres qui peuvent endommager votre peau. N'utilisez pas de produits contenant de l'huile de lanoline et du pétrole. Ces produits, en plus d'obstruer vos pores, empêchent la peau de produire le sébum nécessaire à la protection et au maintien d'une peau saine.

Quelques ajustements simples apportés à votre mode de vie peuvent entraîner un meilleur équilibre du pH de votre peau, et aider à maintenir le manteau acide qui protège contre les bactéries et organismes nuisibles.

Qu'est-ce que le manteau acide et en quoi est-il lié au fait d'avoir une peau saine au pH équilibré?

Le manteau acide est une fine pellicule huileuse, faite de sueur et de sébum, qui repose sur le dessus de la couche supérieure de votre peau et empêche les bactéries d'y entrer. Plusieurs des contaminants qui peuvent pénétrer notre peau, par exemple les produits chimiques présents dans l'atmosphère et les bactéries nuisibles, sont de nature alcaline, et ont donc un pH supérieur à 7. Si les bactéries sont éliminées par l'acide, elles ne peuvent endommager la peau, mais si cette dernière est privée de son manteau acide, il devient beaucoup plus facile pour les bactéries de la pénétrer. L'acidité naturelle de notre peau neutralise les produits chimiques et les bactéries, et est une composante essentielle du système de défense de l'organisme.

L'équilibre du manteau acide est perturbé si des savons, nettoyants et détergents fortement alcalins sont utilisés. Une transpiration excessive peut également contribuer à ce déséquilibre. Si vous transpirez plus que la moyenne des gens, votre manteau acide sera composé d'une plus grande quantité de sueur, ce qui nuira à l'équilibre naturel de votre peau.

Vous pouvez maintenir l'équilibre de votre manteau acide en :

Utilisant des produits de soins de la peau au pH équilibré;

évitant les savons forts;

Hydratant fréquemment votre peau à l'aide d'un agent hydratant légèrement acide;

vous protégeant du soleilMême s'il peut être délicat de maintenir à la fois le manteau acide et le pH de la peau, il est essentiel d'être en mesure de neutraliser les bactéries nuisibles pouvant causer de l'acné, des infections ou de l'irritation. Les nettoyants pH isoderm permettent à la peau de retrouver son équilibre naturel, préservant ainsi son apparence saine.

Que signifie avoir un problème d'acidité ?

Souffrir d'acidité signifie que le corps souffre des efforts fournis pour stabiliser le pH, ce qui ne veut pas dire que le pH sanguin devient particulièrement acide. Lorsqu'il peine à lutter contre l'acidification, l'organisme utilise ses réserves en minéraux alcalinisant pour tamponner l'acidité. Ses fonctions vitales et ses structures seront éventuellement affectées par la déminéralisation, notamment le système nerveux, les ongles, les cheveux et les os.

Conséquences de l'acidification

Ralentissement du métabolisme

Aggravation des problèmes de peau

Aggravation des inflammations

Épuisement du système nerveux

Prolifération des bactéries et des champignons

Dérèglement de la flore intestinale

Dégénérescence des ongles, des cheveux et des os

Tensions musculaires

Conserver l'équilibre acido-basique par l'alimentation

La clef pour se prémunir de l'acidité par l'alimentation est une nourriture riche en minéraux alcalinisant.

Le pH d'un aliment n'est pas toujours un bon indicateur, c'est plutôt sa teneur en minéraux qui nous indique son impact sur l'équilibre acido-basique. En témoigne avec éloquence l'exemple du citron, un fruit alcalinisant bien qu'au pH très acide, grâce à sa richesse en minéraux.

La documentation sur l'équilibre acido-basique abonde en contradiction apparentes et en confusions car la classification des aliments alcalinisant et acidifiants se base sur des comparaisons entre les aliments et demeure donc relative.

De plus, cette classification est un exercice délicat puisqu'une diète normale doit être composée des deux catégories d'aliments.

En général, fruits, légumes, fines herbes et graines sont considérés comme les aliments plus alcalinisant tandis que sucres, céréales,produits laitiers, viandes et légumineuses se retrouvent parmi les groupes d'aliments les plus acidifiants.

Il s'agit donc simplement de modérer la consommation des aliments jugés plus acidifiants relativement à chaque groupe alimentaire et d'infléchir la diète en faveur d'aliments plus alcalinisant.

Quelques suggestions d'aliments à favoriser

Fruits : Bananes, pommes, poires, pêches, dattes et autres fruits sucrés sont moins acidifiants que les fruits au goût sûr comme les canneberges, les kiwis et les agrumes, hormis les citrons. Les jus de fruits sont souvent trop concentrés en sucre et devraient être consommés modérément.

Légumes : De tous les aliments, seuls les légumes feuillus ou colorés sont véritablement alcalinisant. Brocoli, épinards, kale, germinations, haricots figurent parmi les meilleurs exemples. En revanche, attention aux asperges, cresson, tomates, poireaux, oignons et choux de Bruxelles.

Noix et graine : Les graines sont en général plus alcalinisantes que les noix, parmi lesquelles la moins acidifiante est de loin l'amande, suivie de la noix du Brésil et de coco. Évitez cependant les arachides. Les noix germées gagnent en minéraux et donc en potentiel alcalinisant.

Céréales : Étant donné l'omniprésence de farines raffinées dans les aliments transformés, choisir des aliments préparés avec des céréales et des farines complètes, par conséquent riches en minéraux, fera une grosse différence pour votre équilibre acido-basique.

Viandes et légumineuses : On entend parfois dire que les protéines sont acidifiantes. Il est vrai que la production d'énergie par le corps à partir de protéines produit beaucoup d'acide urique. La nuance est que les protéines ne deviennent une source particulièrement importante d'acidité que lorsqu'elles constituent une forte proportion de nos sources d'énergie quotidiennes, au-delà d'un gramme par kilo de poids corporel. Notez que les protéines des viandes renferment davantage de soufre que les protéines végétales, ce qui en font une source d'acide sulfurique plus importante.

Produits laitiers : Consommez-les avec modération si vous avez tendance à souffrir d'acidité. Le yogourt et les fromages durs, surtout ceux qui sont vieillis, comptent parmi les aliments les plus acidifiants. Le petit-lait est davantage alcalinisant, par comparaison.

Sucres : Les sucres comptent parmi les aliments les plus acidifiants, car une partie des glucides se changera en acide lactique dans l'organisme.

Quant aux sucres raffinés, ils sont une des pires sources d'acidité ! Fuyez-les comme la peste et régalez-vous plutôt de sucres non raffinés comme le sucre de canne biologique, le sirop d'érable ou la mélasse verte. Fallait-il une autre raison de mettre les boissons gazeuses au rancart ?

Infusions : Certaines plantes sont plus riches en minéraux, comme l'avoine, l'ortie, le trèfle rouge ou la prêle. Préparées sous forme de tisane, elles peuvent constituer un apport significatif en minéraux et remplacer avantageusement le thé ou le café. Les breuvages stimulants sont en effet une source de stress pour le système nerveux et de plus ils sont fortement diurétiques, ce qui favorise l'excrétion des minéraux. Les infusions d'herbes purifiantes et toniques des reins peuvent aussi aider l'organisme à éliminer les acides, par exemple la fleur de sureau, le pissenlit ou l'ortie.

Le rôle clé de la respiration

Notre manière de respirer est étroitement liée à notre état psychologique et tout cela a un impact majeur sur notre équilibre acido-basique.

Ne sous-estimez pas l'impact de quelques respirations profondes sur votre taux d'acidité, qui peut être infléchi à la baisse en quelques instants de relaxation. C'est pour cela qu'un sommeil adéquat est également crucial, étant une longue période de repos combiné à une respiration régulière et profonde.

La simplicité, gage d'efficacité

Il suffit souvent de quelques simples bonnes habitudes pour préserver son équilibre acido-basique. Une saine alimentation sera largement salutaire : manger davantage de fruits et de légumes foncés et feuillus, éviter les sucres et les céréales raffinés, les excès de stimulants, de protéines ou d'alcool. Ne reste plus qu'à respirer par le nez et à prendre la vie avec un grain de sel et le tour est joué !

De façon simplifiée, les aliments riches en protéines, tels que les viandes et les fromages, ainsi que les produits céréaliers sont acidifiants. Les deux groupes d'aliments alcalifiants ou basiques sont les fruits et les légumes.


Produits

Un indice négatif indique un aliment alcalinisant

Un indice supérieur à Zéro indique un aliment acidifiant

MATIÈRES GRASSES
Beurre 0.6
Huile de maïs 0
Huile d'olive 0
Huile de tournesol 0
Margarine -0.5
Mayonnaise 0.6

Mayonnaise légère 0.98 

POISSONS
Aiglefin 6.8
Crevette 8.7
Hareng 7.0
Homard 7.3
Saumon rose 7.3
Saumon en conserve 11.2
Sole 7.4
Thon en conserve 12.7

Truite 7

DESSERTS et SUCRERIES
Biscuits secs 3.4
Gâteau au chocolat 6.0
Gaufre 4.4

Miel -0.3
Poudding / flan 1.3

Tiramisu 1.4

Produits

PRODUITS LAITIERS
Brie 9.7
Camembert 13.5
Cheddar 15.2
Cottage 8.7
Crème glacée vanille 0.6
Gouda 18.6
Lait 2.5
Mozzarella 6.0
Parmesan 34.2

Yogourt aux fruits 1.2


VIANDES
Bacon 25.0
Bœuf 7.8
Dinde 9.9
Jambon fumé 90.8
Poulet 8.7
Porc 13.35
Saucisse 6.4

Veau 9


PROTÉINES VÉGÉTARIENNES
Haricots 3.1
Lentilles 0.9
Pois 1.2

Tofu 5.7


Produits

FRUITS
Abricot -4.8
Ananas -2.7
Banane -5.5
Cassis -6.5
Cerises -3.6
Fraises -2.2
Framboises -2.41
Kiwi -4.1
Melon d'eau -1.9
Orange -2.7
Pêche -2.4
Poire -2.9
Pomme -2.2
Raisins sec -21
Raisins frais rouge -3.8
Raisins frais blanc -4.5 

BOISSONS
Bière 0.9
Boisson gazeuse 0.4

Café* -1.4
Jus de citron -2.5
Jus d'orange -2.9
Jus de pomme -2.2
Jus de raisins -1
Jus de tomates -2.8
Thé -0.3
Vin blanc sec -1.2

Vin rouge -2.4 


LÉGUMES
Asperge -0.4
Aubergine -3.4
Brocoli -1.2
Carotte -4.9
Champignons -1.4
Chou-fleur -4.0
Céleri -5.2
Concombre -0.8
Courgettes -4.6
Épinards -14
Laitue -2.5
Maïs - 0.65
Oignons -1.5
Poireau -1.8
Pommes de terre - 4
Radis -3.7

Tomate -3.1


Produits

CEREALES

All bran 6.69

Avoine 13.31
Corn flakes 6.0
Couscous 1.14
Croissant 5.1
Millet 2.9
Orge 0.44
Pain blanc 3.7
Pain complet 1.8
Pâtes alimentaires blanc 3.0
Pâtes alimentaires complètes 2.6
Rice Krispies 5.22
Riz blanc 4.6
Ris complet 2.1
Riz brun 12.5
Spécial K 10.9


FRUITS À ÉCAILLES
Amandes 2.2
Cacahuètes 7.6
Noix 6.8

Noisettes -2.8

*Certaines sources considèrent le café comme alcalifiant, mais malgré le fait qu'il contient quelques minéraux et ne renferme pas de protéines, il est acidifiant.

C'est un « voleur de calcium » et donc un facteur de risque de l'ostéoporose.

Notez que l'acidité d'un aliment ou un aliment acidifiant n'a rien à voir avec le pH réel de la nourriture elle-même. Par exemple, les citrons sont très acides, mais les résidus qu'ils produisent après la digestion et l'assimilation sont très alcalins, donc les citrons sont alcalifiants dans l'organisme. De même, la viande montre un pvH alcalin avant la digestion, mais laisse un résidu très acide dans le corps après la digestion, donc la viande est très

Contrôle du pH

Si vous désirez suivre vos progrès, des languettes de pH urinaire sont disponibles sur le marché. Faire couler l'urine sur le papier réactif ou récolter l'urine et tremper la languette dedans. Comparer ensuite les couleurs obtenues sur la charte pour déterminer le pH.

Procédure : Au départ, prendre 2 mesures par jour, matin et soir, en évitant la 1e urine du matin. Noter les résultats chaque jour pendant 5-7 jours.

Faire une moyenne qui représentera votre pH de départ. Vérifier ensuite à toutes les 2 semaines en faisant des moyennes sur 2-3 jours. Il serait utile de noter ces observations sur un cahier et aussi de noter quelles sources principales d'acidité vous affectent dans le moment (pas seulement alimentaire).


Les produits de santé naturels


Suppléments de minéraux alcalins: Erbasit ou Alcabase

Petit-lait de chèvre alpine Mont Capra, excellent à consommer en remplacement du café par exemple.

Plantes alcalinisantes, en capsules ou en tisane : ortie, avoine, framboisier, prêle (en petite quantité) et trèfle rouge par exemple.

Pour les maux d'estomac : Petit-lait de chèvre alpine Mont Capra, gel d'aloès buvable, reine des prés (teinture-mère) et orme rouge (poudre ou pastilles).

Gel de silice organique (Sili-mer G5 ou Vita-Sil). Note : ne pas utiliser une cuillère de métal.

Chlorophylle, jus d'herbe de blé ou d'orge, petites pousses et germinations.

Luzerne en comprimés.

Spiruline, chlorelle et algues en général. (mon favori).

Les produits «verts» Greens + de Genuine Health et particulièrement la gamme Enerex sont pratiques, délicieux et très complets.

La bentonite hydratée buvable ou l'eau d'argile blanche Vogel peuvent aussi être utilisées.

Truc : Les colliers de noisetier sont également utiles.

N'hésitez pas à me consulter pour plus de détails ou pour ajuster ces recommandations à vos propres besoins.

Attention ce ne sont que des conseils en cas de trouble il est important de voir votre médecin...

LE BICARBONATE DE SODIUM UNE AUTRE SOLUTION...

Selon la croyance populaire, le reflux gastrique serait attribuable à une sécrétion excessive d'acide gastrique. Or, le scénario contraire nous fournit un tout autre point de vue. La popularité et l'utilisation de médicaments classiques, comme les antiacides et les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), reposent sur l'idée que certains troubles digestifs sont causés par des niveaux élevés d'acide gastrique. En réalité, ces types de problèmes résultent en fait de faibles concentrations d'acide gastrique.

Voyons un peu comment l'acide gastrique est absorbé et en quoi il est utile au processus digestif


Les aliments contiennent les éléments nutritifs nécessaires au fonctionnement optimal de l'organisme. Nous absorbons la nourriture par la bouche et c'est là que le processus digestif commence. Les aliments sont partiellement décomposés dans la bouche par la mastication ainsi que la sécrétion d'enzymes dans la salive, avant de descendre le long de l'œsophage pour finalement aboutir dans l'estomac.

À l'intérieur de l'estomac, l'acide chlorhydrique (HCl) aide à poursuivre la digestion afin de faciliter l'extraction des nutriments plus loin dans le tractus gastro-intestinal. L'acide chlorhydrique est très acide, à tel point qu'il risquerait de brûler la peau s'il devait entrer en contact avec elle. Le pH de l'acide chlorhydrique dans l'estomac devrait normalement se situer entre 1 et 3. Chez les personnes en situation de faible acidité gastrique, le pH varie habituellement de 3 à 5. L'achlorhydrie est un état clinique caractérisé par l'absence d'acide gastrique; le pH de l'estomac sera alors supérieur à 5.

Les principales fonctions de HCl dans l'estomac sont les suivantes:

  • Aider à digérer adéquatement les protéines en stimulant la sécrétion de pepsine
  • Aider à digérer les glucides et les matières grasses, en particulier les vitamines liposolubles A et E, en stimulant la libération d'enzymes pancréatiques
  • Faciliter et accroître l'absorption de plusieurs vitamines et minéraux
  • Fournir un environnement très acide qui détruira les bactéries nuisibles pouvant s'infiltrer dans l'organisme par la nourriture
  • Aider à neutraliser les infections à levures (candidoses) en empêchant la prolifération des levures et des bactéries indésirables
  • Contrôler la vidange de l'estomac et la motilité gastrique

Qu'est-ce qui cause la faible acidité gastrique?


L'âge est l'un des principaux facteurs contribuant à la diminution de la sécrétion d'acide gastrique. Des études ont montré que les personnes plus âgées, c'est-à-dire de plus de 60 ans, constatent une baisse substantielle de la production d'acide gastrique. Un faible taux d'acide gastrique peut aussi être la conséquence d'une utilisation abusive de médicaments antiacides comme les IPP, d'une infection causée par la bactérie Helicobacter pylori, d'un stress chronique, d'une consommation excessive d'alcool, de la prise de certains antibiotiques et même de troubles alimentaires comme la malnutrition et les régimes très pauvres en calories.

Quels sont les symptômes d'une faible acidité gastrique?


Examinons quelques-unes des manifestations les plus fréquentes d'un manque d'acidité gastrique. Gardez à l'esprit que certaines personnes peuvent aussi avoir des réactions cutanées en raison d'un estomac trop peu actif :

  • Sensation de plénitude après avoir consommé un repas ordinaire
  • Ballonnements
  • Indigestion
  • Flatulences
  • Éructations
  • Brûlures d'estomac
  • Diarrhée
  • Acné
  • Rougeurs de la peau (joues rouges)
  • Carence en fer
  • Carences en vitamines et minéraux
  • Ongles cassants
  • Sensation de fatigue et d'épuisement

Un faible taux d'acidité gastrique peut empêcher le fractionnement adéquat des aliments, en particulier ceux qui ont une teneur élevée en protéines. Cela réduit alors la quantité d'éléments nutritifs pouvant être assimilés. Il y a aussi un risque que les pathogènes ingérés ne puissent pas être traités ou éliminés correctement avant que le bol alimentaire parvienne à l'intestin grêle et au gros intestin (là où les nutriments sont absorbés).

À ce stade, les substances indésirables peuvent perturber l'équilibre de la flore intestinale et causer éventuellement des problèmes comme le syndrome de pullulation bactérienne dans l'intestin grêle (PBIG), des allergies alimentaires et de l'inflammation chronique.

Un faible taux d'acidité gastrique est aussi associé à de nombreux problèmes de santé chronique, y compris:

  • la maladie cœliaque,
  • l'asthme,
  • les allergies alimentaires,
  • l'inflammation chronique,
  • l'eczéma,
  • la maladie de Basedow,
  • les calculs rénaux et
  • l'arthrite rhumatoïde.

Il n'est pas nécessairement facile de diagnostiquer la faible acidité gastrique. Le médecin prendra habituellement connaissance de tous vos antécédents médicaux, en tenant compte des symptômes liés à un faible taux d'acidité gastrique.

On peut procéder à un test à la maison pour évaluer le niveau d'acidité à l'aide d'une solution de bicarbonate de soude:

  • Prendre à jeun le matin, avant de manger ou boire, dents brossées.
  • Mélanger 1/8 cuil. à thé de bicarbonate de soude à 100 ml d'eau légèrement tiède.
  • Boire le mélange. Prendre note que le mélange à un goût légèrement salé.

Si le premier rot survient de 3 à 5 minutes après l'ingestion de la solution, ce peut être un signe d'hypoacidité gastrique.
Des médicaments comme des antiacides ou des IPP peuvent être prescrits par un médecin pour les brûlures d'estomac mais leur utilisation prolongée peut finir par aggraver les symptômes en réduisant encore plus les concentrations d'acide gastrique. Comme le manque d'acidité nuit à la bonne digestion, les aliments risquent de commencer à fermenter, ce qui provoquera des ballonnements. La pression exercée sur le sphincter inférieur de l'œsophage (SIO) entraînera alors un reflux gastrique.
En augmentant la quantité d'acide gastrique, on améliorera la digestion, ce qui permettra au SIO de mieux se refermer et favorisera la vidange du contenu gastrique. S'il y a suffisamment d'acide chlorhydrique dans l'estomac, les sensations de brûlure et les troubles comme le reflux gastro-œsophagien pathologique pourraient même être atténués.


Modifications aux habitudes de vie


Des modifications des habitudes de vie et du régime alimentaire amélioreront la sécrétion d'acide gastrique pour le ramener à un niveau adéquat :

  • Évitez la caféine et l'alcool
  • Évitez les aliments transformés
  • Réduisez votre niveau de stress
  • Faites davantage d'exercice
  • Ne buvez pas de grandes quantités de liquide pendant ou juste avant un repas
  • Mastiquez bien vos aliments
  • Consommez des aliments fermentés riches en probiotiques, comme le kimchi et le kombucha
  • Réduisez votre consommation d'aliments acides pouvant aggraver les symptômes (tomates, jus d'orange)


Suppléments pour une faible acidité gastrique


Les suppléments auxquels on a le plus souvent recours pour traiter un faible taux d'acidité gastrique sont le chlorhydrate de bécaïne, les enzymes digestives, les capsules d'huile de menthe poivrée et les plantes amères.

Les plantes amères comme celles que l'on retrouve dans Boldocynara (liquide) et le Complexe Digestion (comprimés) s'avèrent particulièrement efficaces contre la faible acidité gastrique; on les utilise depuis des siècles en médecine traditionnelle européenne et chinoise. Elles agissent en stimulant les sécrétions gastriques (HCl), les enzymes salivaires et la production de bile.

Il peut même être plus bénéfique d'opter pour un supplément à base de plantes amères que de s'en tenir à un supplément d'enzymes digestives. En effet, les substances amères ciblent les enzymes digestives sécrétées dans l'intestin grêle par le pancréas, ce qui amène l'organisme à se réhabituer à produire ses propres sécrétions au lieu de dépendre d'un apport d'enzymes sous forme de supplément.
Une teinture amère telle que Boldocynara comporte une variété d'amers végétaux et de plantes qui stimulent la digestion et le fonctionnement du foie :

  • La feuille d'artichaut protège le foie et stimule la sécrétion de bile
  • Le fruit du chardon-marie est un puissant agent hépatoprotecteur
  • La feuille de boldo facilite la digestion et stimule la sécrétion de bile
  • La racine de pissenlit contient des antioxydants et aide à réduire l'inflammation

Réunies, ces quatre plantes peuvent favoriser la sécrétion de HCl dans l'estomac, aider le foie à se débarrasser plus efficacement des toxines et stimuler la production de bile afin d'augmenter la digestion des graisses dans l'intestin grêle.
Selon la forme que vous préférez, Boldocynara ou Complexe Digestion vous sera d'un grand secours pour remédier à l'hypoacidité gastrique - spécialement si votre estomac est devenu paresseux avec l'âge. Si en plus vous modifiez positivement vos habitudes de vie et votre alimentation, vos symptômes devraient s'atténuer grandement.
Sur ce, bonne et heureuse digestion à tous!

Références :
https://nutritionreview.org/2018/11/gastric-balance
https://www.karger.com/Article/FullText/142726
https://emedicine.medscape.com/article/170066-overview
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK279304/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK535425/
https://cdhf.ca/digestive-disorders/gerd/
https://www.nutritionjersey.com/high-or-low-stomach-acid/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4991651/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4446506/
https://www.health.harvard.edu/staying-healthy/gut-reaction