SHIATSU PLANTAIRE MASSAGE

METHODE JAPONAISE 
"SOKU SHINDO"

DEFINITION

Shi signifie « pouce » et Atsu « pression ». Le Shiatsu - également appelé Acupression

Le shiatsu est considéré comme une avant médecine, médecine de prévention qui, par son action, prévient les malades en stimulant les défenses naturelles de l'organisme.

Améliore la souplesse des tissus musculaires, corrige les défauts du squelette, donne une harmonie du système nerveux et celui des glandes endocrines, sont stimulées les circulations du sang et de la lymphe.

Simplement utilisé comme technique de relaxation, le shiatsu est excellent.

Soku Shindo ou Réflexologie plantaire Japonaise

Le SOKU SHINDO est une discipline à part entière de la Médecine Traditionnelle Japonaise dénommée IDO fondée sur la médecine chinoise. Un médecin du nom de KADA aurait élaboré cette méthode thérapeutique datant du cinquième siècle. En Japonais SOKU signifie "pied", SHIN "cœur" et DO "voie"; on peut donc traduire par "voie de l'esprit et du pied" mais on peut également parler de véritable "science du pied". Littéralement, bien sur.

HISTOIRE

En 1929, SHIBATA SENSEI, acupuncteur Japonais commença à enseigner et à mettre en place une thérapie à part entière pratiquée au Japon. Elle se présent souvent comme une thérapie intégrative que l'on va utiliser au sein de la pratique du SHIATSU afin de travailler, si nécessaire, plus particulièrement les pieds (méridiens, points, zones réflexes, fascias et articulations); mais on peut l'appliquer seul et plus longuement au cours d'une séance de Soku Shindo qui dure une heure environ.

Qu'est ce que le Japonais du pied ?

Le massage japonais du pied a été initialement pratiqué en Inde et en Chine et les japonais l'ont enrichi de techniques locales. Il ne s'agit pas de réflexologie plantaire mais d'un pur soin de détente. On le nomme aussi « Soku Shindo ».

Il permet d'agir sur les contractions musculaires, améliore la circulation sanguine et lymphatique, assouplit les tissus, soulage les douleurs locales et permet une libération du diaphragme et donc une meilleure respiration.

Les contre-indications sont peu nombreuses plaies, chirurgie et traumatismes du pied, fièvre.

Déroulement d'une séance:

Ce massage bien-être se déroule confortablement installé sur une table de massage, avec application d'huile ou de crème. Les gestes combinent effleurages, pétrissage, percussions et étirements pour favoriser calme et relaxation.

Ce soin est très bénéfique pour :

Les grands stressés

Les sportifs, marcheurs, danseurs,

Les personnes travaillant en station debout prolongée,

Les personnes alitées

Les personnes pudiques

LES TECHIQUES DU 

SOKU SHINDO

L'approche particulière du toucher

Manipulations Effleurer et Frictionner

Effleurer. La manipulation consiste à poser la main sur la surface du corps et à y exercer soit avec la paume de la main soit avec les doigts des mouvements circulaires rythmés. Le mouvement peut être pratiqué dans l'ensemble des doigts.

- Structure du mouvement :

Dans le cas de l'utilisation de la paume de la main à plat sur la partie du corps du patient à traiter et incline légèrement le poignet vers l'avant selon l'angle de 160°. Les deux mouvements nécessitent la coordination de l'épaule, du coude et du poignet. La rotation doit constante et modérée avec une fréquence de l'ordre de 100 à 120 P/M.

- Application :

La manipulation est pratiquée sur des zones du pied, mais également sur les zones du tibia, péroné et genoux. Elle à pour effet de régulariser la circulation du Qi fréquente dans le cas de la dépression du foie (La colère est l'émotion qui appartient au Foie. Une colère excessive peut endommager le foie et permettre une montée excessive de sang et d'énergie vers le haut du corps. Inversement, quand le foie est déréglé, on devient facilement irascible), de réchauffer le réchauffeur moyen prévenant la survenance d'une asthénie, de normaliser les fonctions de l'estomac, de renforcer la rate et de stimuler la digestion .Les massages par effleurements sont souvent pratiqués dans le traitement des affections de nature froide, de l'asthénie, de la stagnation du Qi. Une manipulation lente a un effet de renforcement tandis qu'une manipulation rapide a un effet de purgation ou plus généralement, de purification ; dans le cas de massages portant sur l'abdomen, le mouvement allant dans le sens de rotation des aiguilles d'une montre permettent de remédier à la constipation en éliminant les restes de nourriture demeurés dans les intestins tandis que les mouvements qui se font dans le sens opposées produisent des effets de réchauffement dans les réchauffeurs moyen et intérieur suffisant à stopper la diarrhée.

Frictionner. Il s'agit d'un massage appuyé et glissé opérant par frottements ou frictions localisés qui, effectués avec la paume ou le thénar de la main, sont graduellement étendus à une grande surface.

- Structure du mouvement :

Le praticien qui masse en utilisant la paume de la main se place généralement debout face au patient et abaisse son épaule et son coude de manière à être au niveau de la partie du corps à masser.

Le frottement ou la friction mobilisant les différentes couches de tissus doivent se faire en mouvement de scie d'une manière rectiligne et transversalement par rapport à l'axe des muscles, ligaments ou tendons, ce qui suppose une parfaite coordination des mouvements de flexion et d'extension du coude qui commande eux-mêmes les mouvements d'aller-retour de l'avant-bras. Tout au long de la séance, le praticien ne perd pas le contact avec la zone à traiter sur laquelle il maintient une pression modérée et régulière.

- Application :

Ce mode de massage exerce une friction forte et de grande amplitude provoque un effet de chaleur qui permet d'éliminer les obstructions et les stases. Bien que les massages puissent indifféremment s'appliquer à plusieurs régions du corps, les praticiens ont tendances à masser les régions de la poitrine et du dos avec la paume de la main et des points du lombo-sacré et les points des muscles sacro-spinaux avec le thénar.

Tout au long de la séance, la région à traiter doit être entièrement exposée ; le praticien, qui débute par des mouvements lents et doux, intensifie pour terminer son intervention au moment où toute la zone traitée est chaude. Chaque traitement composé de dix mouvements d'aller-retour appliqué, souvent pour éviter l'apparition d'ampoules, appliqué une substance auxiliaire. Le mode frictionner peut délivrer des sensations d'oppression, régulariser la circulation du Qi et du sang, réchauffer les méridiens, ce qui permet de remédier aux obstructions, soulager les douleurs, d'expulser les agents pathogènes de Vent et de froid, de réduire les enflures et gonflements, de soulager les douleurs articulaires, ou arthralgie, en éliminant l'humidité, un point particulier pour les personnes qui sont en soin de dialyse avant et après leurs séances nous constatons que la personne supporte mieux cette contrainte.

Manipulation par secousses et vibration.

Frissonner. Dans le mode de massage par secouements et vibrations le médecin prend dans ses mains l'extrémité d'un membre du patient, généralement la main, plus rarement le pied et par un mouvement continu et rapide de faible amplitude, provoque, un semblant de frisson.

- Structure du mouvement :

Le praticien maintient le poignet ou la cheville du patient entre ses mains, il les soulève légèrement, ce qui permet, en secouant d'un mouvement constant la main et le pied, d'amorcer une vibration constamment contrôlée.

- Application :

Communément utilisé pour clore une séance de massage, ne constitue pas en lui-même un acte thérapeutique bien qu'il régule le Qi et le sang et relâche les muscles. Le massage, opérant simultanément sur les deux jambes, remédie aux inflammations ou lésions des disques lombaires intervertébraux pour relâcher les pressions sur les nerfs et avoir des effets sur la taille des sujets.

Vibration. Le praticien induit une vibration dans ses propres mains qu'il communique au patient par la pression de la paume de sa main ou d'un doigt, fréquemment le majeur.

- Structure du mouvement :

L'épaule du praticien est décontractée, le coude plié, la paume de la main ou le doigt au contact du patient.

La tension provoquant la tétanisation des avants bras du praticien provoque des vibrations. Le mode de vibration varie suivant qu'il est de type calmant ou ondulant. Dans le premier cas, le praticien contrôle les vibrations en exerçant une pression constante ; dans le second, lors de la vibration, la pression est fluctuante. Il doit impérativement se synchroniser ses manipulations avec le rythme de sa propre respiration réglée elle-même sur celle du patient et, dans le même temps, concentrer toute son attention et le flux de son Qi et les diriger d 'abord vers la région du dan tian (sous nombril) avant de les guider vers le point (P8) de la main. Il faudra une longue pratique et beaucoup de patiente pour arriver a cette art.

- Application :

Les manipulations susceptibles d'être appliquées sur le tout le corps nécessitent de la part des praticiens une parfaite connaissance des méridiens et des points d'acupuncture. Ce travail est de nature à tranquilliser et à apaiser le corps et l'esprit, et ont des propriétés de réchauffer le réchauffeur moyen et de normaliser et réguler le flux du Qi, de stimuler la digestion, de débarrasser les organes digestifs des restes de nourriture non digérés qui l'encombrent ; elles ont également des effets bénéfiques sur l'insomnie, l'amnésie, l'anxiété, sur les troubles neurologiques, et sur les tensions liées à l'anxiété , à l'appréhension et au stress fréquents dans la pratique d'acteur, ou sportifs avant une compétition.

Manipulation dites « de heurt et de contrainte »

Tambouriner. Le mode « tambouriner » consiste à tapoter la surface du corps avec le creux de la paume de la main.

- Structure du mouvement :

Les doigts rapprochés et la main formant une concavité, le thérapeute tapote les régions à masser de telle manière que sa main formant une connectivité, le thérapeute tapote les régions à masser de telle manière que sa main faisant ventouse rebondisse à l'impact. Les manipulations peuvent être légère ou lourdes.

- Application :

Ce mode de massage est essentiellement pratiqué sur les épaules, le dos et la zone lombo-sacrée ; parfois, si il est léger, sur la tête, la poitrine et l'abdomen. Mais nous l'utilisons sur le long de la jambe interne et externe. Et sur la plante des pieds avec un changement de rythme.

Une manipulation lourde et prolongée a un effet spasmolytique d'apaisement, de stimulation de la circulation du sang, de suppressions de stases sanguines ;

Un tapotement léger et court permet d'éclaircir le cerveau, d'exciter les nerfs et de traiter des affections neuropathiques, et possède des effets neuroniques. Il permet en outre de réguler les fonctions stomacales et intestinales ainsi que le flux du QI.

La manipulation est principalement utilisée pour traiter les maladies causées par le pathogène vent-humidité (telles que l'arthralgie, ou inflammation des articulations), des anciens traumas, des blessures internes résultant d'un excès d'efforts prolongés, la stase du sang, des lourdeurs dans la tête et des vertiges et, également, pour soigner les dommages résultant de mouvements involontaires consécutifs.

Tapoter. Ce mode s'opère en fonction des besoins, par des tapotements de la main réalisés selon le cas avec la paume, le dos, la base, la tranche, l'extrémité de deux, trois ou cinq doigts appliqués sur la région à traiter.

- Structure du mouvement :

Le mode premier trois légères percussions de même intensité sont considérées comme constituant une unité de stimulation. Dans le second cas, les percussions forment des unités rythmées caractérisées par des tempos alternant des

- Application

Ce mode de massage est essentiellement pratiqué sur les épaules, le dos et la zone lombo-sacrée ; parfois, si il est léger, sur la tête, la poitrine et l'abdomen et les pieds avec des rythmes différents.

Une manipulation lourde et prolongée a un effet spasmolytique d'apaisement, de stimulation de la circulation du sang, de suppressions de stases sanguines. Un tapotement léger et court permet d'éclaircir le cerveau, d'exciter les nerfs et de traiter des affections neuropathiques, et possède des effets neuroniques. Il permet en outre de réguler les fonctions stomacales et intestinales ainsi que le flux du QI.

La manipulation est principalement utilisée pour traiter les maladies causées par le pathogène vent-humidité (telles que l'arthralgie, ou inflammation des articulations), des anciens traumas, des blessures internes résultant d'un excès d'efforts prolongés, la stase du sang, des lourdeurs dans la tête et des vertiges et, également, pour soigner les dommages résultant de mouvements involontaires consécutifs, percussions fortes et faibles. Les percussions doivent être légères et rapides ; les percussions fortes lourdes

- Application :

La manipulation provient de certaines techniques ; les mouvements doivent être précis, secs, vigoureux de manière à produire une stimulation profonde.

Presser. Consiste à exercer une constante mais faible intensité sur la région ou sur le point à traiter dirigée de la surface vers la profondeur : La pression peut être exercée du bout des doigts, de la paume, du poignet, ou du coude.

- Structure du mouvement :

La pression doit être progressive et constante ; si le patient ressent de distension, de douleurs, d'engourdissement pou de radiations, il faut maintenir la pression de 5 à 10 minutes puis retirer lentement la pression.

- Application :

Les traitements par pressions sont exercés depuis les plus anciens substituts de l'acupuncture en certaines occasions, ils exigent de la même façon une solide connaissance de la théorie des méridiens et de la fonction des différents points d'acupuncture.

Le traitement par des pressions superficielles ou profondes permet d'apaiser l'esprit, modérer les émotions, d'atténuer les spasmes et les douleurs, de détendre et relaxer les muscles et les tendons, de stimuler la circulation sanguine, d'atténuer les douleurs articulaires de supprimer les obstructions des méridiens, enfin de renforcer les tendons et de fortifier les muscles.

La manipulation permettant de stimuler fortement un point ou une zone réduite s'avère particulièrement efficace sur certains tissus conjonctifs tels les tissus tendineux reliant les muscles aux os ou sur des zones sensibles ou douloureuses ou elle permet de traiter la douleur par la douleur. Elle est couramment utilisée pour soigner les engourdissements, paralysie ainsi que les régions du corps sensibles ou vulnérables et les points de douleur.

Mouvement Articulaire :

Agiter - Faire tourner ou jouer en secouant

En maintenant fermement des deux mains un membre, jambe, du patient, lui imprime un mouvement de rotation accompagné de flexions et d'extensions avant, arrière et latérales étendues au maximum mais toujours dans la limite physiologique.

- Structure du mouvement :

On maintient d'une main l'articulation proximal du genou et de l'autre l'articulation de la cheville et en fonction de la structure des articulations-permettant des rotations- autorisant pratiquement tous les mouvements -permettant la flexion-extasions ; toujours dans la mesure du possible. Certaines manipulations exigent l'immobilisation d'une articulation. Les deux mains doivent être parfaitement coordonnées de manière à exercer une force uniforme et modérée. L'ampleur du mouvement est restreinte ou élargie en tenant compte non seulement des possibilités de l'articulation mais, tout autant, de l'état et des possibilités du patient.

- Application :

La rotation ou, du moins, la libération du jeu des articulations est un mode de massage applicable à toutes les articulations y compris. Elles a pour effet d'assouplir et lubrifier les articulations et, notamment, les membranes synoviales qui recouvrent les parois des capsules articulaires, et de fortifier en les stimulant et en s'attaquant aux adhérences, ce qui en même temps, renforce les tissus musculaires et tendineux. Elle a également le mérite de supprimer les spasmes...

ZONES REFLEXES


1. ZONE MOTRICES

Elles englobent les muscles, les articulations, les os.

2. ZONES RESPIRATOIRES - ZONES URINAIRES -

ZONES GENITALES

  • Zones Respiratoires.

Les poumons ont pour mission l'enrichissement du sang en oxygène et le rejet du gaz carbonique. Le sang ainsi oxygéné va desservir toutes les cellules du corps en oxygène. Cette respiration cellulaire est la base de la citation souvent décrite « Respirez, je dirai même expirer dans les tissus douloureux » !

Le sang veineux va également récolter le gaz carbonique élaboré par les cellules pour éliminer dans les poumons durant l'expiration.

  • Zones Urinaires.

L'appareil urinaire assure l'épuration du sang duquel il extrait les déchets pour évacuer sous la forme d'urine. Le débit sanguin du rein est de 1,5litres par minute, il filtre jusqu'à 200 litres par jour pour en résorber plus de 99%. Le sang est donc purifié à peu près toutes les 5 minutes.

Le rein maintient stable le capital en eau du corps. Il réagit très rapidement soit à une surcharge, soit à un manque d'eau. Les zones reflexes sont donc à vérifier en cas d'œdème.

Le rein débarrasse de l'organisme de nombreux toxiques, dont un bon nombre de médicaments, ce qui explique la fréquence des douleurs que l'on peut trouver sur cette zone. La manipulation des zones urinaires se pratique généralement vers la fin de séance, afin d'activer l'évacuation des déchets mobilisés.

  • Zones Génitales.

3. ZONES LYMPHATIQUES

La lymphe, provenant des capillaires sanguins, s'infiltre dans les tissus et circule dans les vaisseaux lymphatiques qui forment un réseau. La lymphe s'infiltre dans tous les organes, muscles et tissus de notre organisme. Il n'y a pas un endroit du corps qui ne soit baigné par la lymphe. La circulation sanguine suit des vaisseaux précis - artères, capillaires et veines -, tandis que la lymphe diffuse dans l'organisme sans vaisseaux précis. Seuls les ganglions rassemblent la lymphe à la fin de leur voyage.

4. ZONE CIRCULATOIRES

    Les organes du corps humain ne peuvent survivre et assurer leurs fonctions que grâce à leur irrigation permanente par le courant sanguin. Ils puisent les éléments nutritifs et rejettent leurs déchets dans le sang. Le cœur est un muscle puissant qui, par sa construction rythmique, assure la circulation du sang dans les vaisseaux.

5. ZONES DIGESTIVES

L'appareil digestif est formé par l'ensemble des organes qui assurent la transformation puis l'assimilation des aliments.

6. ZONES ENDOCRINES - ZONES NERVEUSES - ZONES OPTIQUES - ZONES AUDITIVES

  • Zones Endocrines.

Elles sont comme dans l'organisme éparpillées sur tout le pied. Les glandes endocrines contrôlent par les hormones tout métabolisme de l'organisme. Une seule glande défectueuse a une action sur la croissance et la taille de l'individu, sur la régularisation de la température centrale, sur l'équilibre d'acidité et d'alcalinité, sur la sexualité, sur le taux de sucre dans le sang...Cet équilibre est directement lié à nos attitudes émotionnelles.

Chaque émotion influence la production de certaines hormones. Des émotions devenues chroniques, c'est-à-dire qui sont exagérées par rapport à la situation, ou qui ne se normalisent pas mais deviennent une attitude permanente de la vie quotidienne, dérèglent par la production d'hormones.

  • Zones Nerveuses.

Les zones réflexes du système nerveux, mis à part, l'encéphale, ont deux domaines d'emploi : d'une part dans les afflictions des articulations et des muscles, d'autre part dans les dysfonctionnements végétatifs des organes.

Elles sont principalement impliquées dans le premier domaine, c'est-à-dire dans les perturbations des membres inférieurs et supérieurs, par exemple des douleurs de genou, de poignet, etc.

En ce qui concerne les organes, elles ne sont utilisées qu'en cas de stagnation de l'état du patient. Le traitement de ces zones est une stimulation très locale et peut aider l'organisme à « se mettre en fonction ».

Le traitement global n'en reste pas moins décisif pour une amélioration de longue durée.

  • Zones Optiques.
  • Zones Auditives.

Votre titre

A compléter.....